“Même en dehors du boulot, notre projet finit toujours par revenir au centre des conversations”

Maud s’est associée à ses parents, Nadine et Dany, pour se lancer dans la vie active.

“A l’origine, mes parents étaient opticiens. Vers la quarantaine, ma maman, passionnée de déco, a eu envie de changer d’atmosphère, elle a donc ouvert une petite boutique à Liège. Rapidement, elle a reçu une importante demande de formations en technique de patines, en peinture, en décoration et elle s’est axée sur ces domaines, avec l’aide de mon papa. J’ai toujours vécu là-dedans.

Après mes études d’architecture d’intérieur, je n’avais pas spécialement l’intention de travailler avec eux, je cherchais un créneau mais en discutant tous ensemble, on s’est dit qu’on pourrait peut-être partager nos savoirs et un projet commun. 

Mes parents sont assez entreprenants, j’ai foncé avec eux. Ils se sont rendu compte qu’ils avaient envie de montrer leur créations plutôt que de transmettre des techniques. Tout s’est mis en place très vite, on a ouvert un magasin à Huy mais comme on y était un peu à l’étroit, le 1er septembre dernier, on a créé Namo (pour Nadine et Maud) sur une surface de 250 mètres carrés à Nandrin, un espace consacré à la création et la transformation de meubles anciens.

Papa s’occupe du travail du bois et du gros-oeuvre, tandis que notre domaine, à maman et moi, ce sont les finitions, les patines et, pour moi plus particulièrement, les conseils en architecture d’intérieur…

Chacun a dû trouver sa place mais dans la mesure où on a toujours été très soudés, ça n’ apas posé de problèmes et ça roule plutôt bien. 

Seule, à 26 ans, je n’aurais jamais pu entreprendre un projet de cette ampleur, j’ai beaucoup de chance de pouvoir compter sur l’expérience de mes parents. Le tout, c’est de trouver la limite entre le privé et le professionnel, d’autant que mon compagnon donne également un coup de main, il s’amuse à créer des luminaires. Bref, comme tout le monde met la main à la pâte, on a un peu tendance à ne parler que de ça, parfois j’ai envie de souffler un peu, mais on est des passionnés et notre histoire, c’est une histoire de partage.” Namo, route du Condroz à Nandrin.

Femmes d'Aujourd'hui

Découvrez nos créations NAMO

Un design & Une histoire familiale 

Découvrir les collections

Découvrez nos autres articles de presse !

Partager cet article !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
Linkdin
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laissez-nous un commentaire !